Aller au contenu

L’accessibilité alimentaire

Aujourd’hui, nous sommes face à un constat accablant : les agriculteurs et agricultrices n’arrivent pas à vivre de leur travail, et beaucoup de citoyens et citoyennes n’arrivent pas à se nourrir correctement, ni en quantité, ni en qualité. Comment cela est-il possible ?

Les membres du Celavar ont souhaité s’emparer du sujet de l’accessibilité à une alimentation durable pour tous et toutes. Nous souhaitons agir pour une alimentation de qualité qui soit accessible, en particulier pour les publics en situation de précarité alimentaire, tout en étant rémunératrice pour les paysannes et paysans.

Les membres du Celavar s’emparent du sujet

Depuis 2022, un groupe de travail d’une douzaine de membres se réunit régulièrement pour comprendre et approfondir les enjeux autour de l’accessibilité alimentaire, mais aussi pour réfléchir collectivement à des actions à mettre en place.

Selon le ministère des affaires sociales, près de 12 millions de personnes étaient en situation de précarité alimentaire en 2022. En outre, depuis 2010, les bénéficiaires de l’aide alimentaire ont été multipliés par deux, atteignant 7 millions de personnes en 2022. L’association “Les restos du cœurs”, quant à elle, continue de nourrir 5,5 millions de personnes chaque année.

Ces chiffres illustrent l’ampleur du sujet et les enjeux qui en découlent : comment structurer les acteurs des filières agricoles et alimentaires pour lever ces problématiques ? Comment rendre accessible à des personnes en situation de vulnérabilité sociale, économique, géographique, une alimentation et des produits de qualité ?

Des implications déjà existantes de nos membres

Au-delà de notre groupe de travail, des membres du Celavar s’emparent de ce sujet de plusieurs manières :

• Certaines de nos associations membres sont régulièrement sollicitées par des acteurs travaillant sur l’accessibilité alimentaire. Elles essayent alors au quotidien d’améliorer les choses pour mettre en adéquation les actions citoyennes, associatives et les politiques publiques locales, afin d’agir concrètement sur la souveraineté alimentaire de chacun.

• Certains réseaux nationaux auxquels appartiennent nos membres sont membres du collectif « Sécurité sociale de l’alimentation ». Ils participent à des expérimentations locales comme cela est recommandé par le CNA. Les différents allers-retours organisés avec ce collectif au niveau national, permettent d’ancrer nos échanges en région, en leur donnant un contexte et de l’émulation.

Des formations pour comprendre et échanger

D’abord, dans le cadre de notre réseau, des séquences de formations ont été organisées pour nous permettre de comprendre et approfondir les enjeux autour de l’accessibilité alimentaire. Elles ont aussi inclus des temps d’échange autour de nos pratiques et d’expériences vécues par nos structures.

Un projet pour agir

Actuellement, les membres du groupe de travail sur l’accessibilité alimentaire tentent de créer un projet d’envergure régional pour répondre collectivement aux enjeux de l’accessibilité alimentaire pour toutes et tous. Plus d’informations à venir bientôt.

Nos membres participant au projet

Nos partenaires financiers

Nous sommes à la recherche de financements complémentaires pour pouvoir continuer à réaliser nos actions.